La Régie des Bâtiments expulse le Théâtre du Résidence Palace

La stratégie d’accaparement progressif de l’ensemble du site du Résidence Palace au profit de l’Europe et de ses dépendances doit être empêchée. Les institutions européennes veulent un territoire sécurisé autour de leurs implantations. L’État fédéral, au travers de la Régie des Bâtiments, non seulement se fait le valet de l’Europe mais attise ce comportement en considérant Bruxelles comme modelable à l’envie au mépris des engagements pris, signés et répétés en public. La logique d’implantation européenne et la stratégie de l’État fédéral pour ce faire excluent la ville.