cartographie participative du bruit à Anvers (brussense.be)

Cartographie participative du bruit

La pollution sonore est sans conteste une des principales causes des nuisances rencontrées dans l’environnement urbain. Sur le territoire de la Région de Bruxelles-Capitale, 63% [1] de la population est soumise à un niveau de bruit supérieur aux recommandations émises par l’OMS [2]. En outre, 23% des Bruxellois ayant participé à une enquête [3] menée en 2008 par l’IBGE considèrent le bruit comme le problème environnemental numéro un. Et parmi les ménages se plaignant du bruit en RBC, 43,2% ont déjà songé à déménager pour résoudre ce problème [4].


Il n’est pas toujours simple « d’objectiver » ces problèmes de nuisances sonores ; le matériel de mesure est couteux et son utilisation requiert des compétences techniques spécifiques.
Noisetube est un projet de cartographie participative du bruit qui, à l’aide d’une application à télécharger, permet de faire d’un smartphone un appareil de mesure de qualité.
Grâce au GPS, les données récoltées par les utilisateurs sont géolocalisées, ce qui permet de dresser des cartes de bruit. Ces dernières ne visent pas à se substituer aux cartographies officielles établies par Bruxelles Environnement mais à les « compléter » en reprenant des mesures du bruit événementiel (chantier, concert en plein air, trafic routier inhabituel, etc.) qui n’est pas représenté sur les cartes de l’administration.

Ellie D’Hondt, chercheuse à la VUB mène actuellement des campagnes de mesure à Bruxelles dans le cadre du projet BrusSense. Dans le courant du mois de mars, elle organisera, en collaboration avec le BRAL (Brusselse Raad voor het Leefmilieu), des parcours de mesures du bruit (couplées à des mesures de la qualité de l’air). Retrouvez les infos pratiques ici : http://www.bralvzw.be/fr/burgers-om-luchtvervuiling-en-lawaai-brussel-kaart-te-brengen

 

 

[1] Les cahiers de l’ADT/n°10, PRDD État des lieux, 2011, p.167.
[2] Soit 55 dB.
[3] IBGE, Perception des nuisances acoustiques en région de Bruxelles-Capitale – juillet 2010 Observatoire des données de l’environnement.
[4] Institut de Santé Publique, Enquête de Santé par interview 2001. http://www.iph.fgov.be/epidemio/epifr/crospfr/hisfr/table01.htm