Vouloir et Dire la Ville

La transformation radicale d’une ville en temps de paix porte un nom : la bruxellisation. Contre elle, comment peut réagir la population ?

Dès 1969, une réponse : une association d’habitants, l’Atelier de Recherche et d’Action Urbaines (ARAU), déploie ses recherches et ses interventions dans la perspective de sortir des options et des pratiques du fonctionnalisme. Car celui-ci promeut, aujourd’hui sous des formes renouvelées, un zonage mortifère qui est le contraire même de la ville puisque celle-ci, depuis des siècles, unit, rassemble, fait coexister.

Un projet de ville démocratique ne peut se concevoir et se réaliser sans la participation des habitants. Participer aux décisions quotidiennes qui donnent forme à la ville afin qu’elle soit efficace, durable, attirante et aussi plus juste, c’est donner naissance à la cité. La cité bâtissant la ville échappera des mains des architectes, des financiers, des élus mêmes, pour devenir l’avenir des peuples qui l’habitent.

Ce livre est écrit par un des fondateurs de l’Atelier de Recherche et d’Action Urbaines à Bruxelles.

René Schoonbrodt est docteur en sociologie de l’Université catholique de Louvain. Professeur et conférencier, il fonda l’Atelier de Recherche et d’Action Urbaines (ARAU) qu’il présida pendant trente-cinq ans. Il fonda également la fédération des associations des habitants, Inter-Environnement Bruxelles. Il est administrateur des Archives d’Architecture Moderne. En plus de nombreux articles, il a publié Sociologie de l’habitat social (AAM), Essai sur la destruction des villes et des campagnes (Mardaga), Penser la ville (avec Pierre Ansay, AAM), La ville, même petite (avec Luc Maréchal, Castells, Labor).

 

Prix : 19€