Espace Public — Publié le 3 août 2007

Tour Dexia : L’ARAU trouve une solutionpour soulager les caisses de la Commune de Saint-Josse

Pour l’ARAU, l’utilisation par Dexia de sa tour comme enseigne géante n’est pas acceptable. Le fait de mettre de temps à autre son immeuble « en scène » grâce à des dispositifs lumineux dans un désintéressement prétendu (alors qu’il s’agit déjà d’une forme de publicité pour son image en focalisant l’attention du public sur son immeuble) ne l’autorise
pas à l’utiliser à des fins commerciales. Le cas Dexia peut constituer un précédent qui irait contre le sens de la lutte menée au
niveau de la Région contre les dispositifs publicitaires. La pollution visuelle de l’espace public constituée par des enseignes hors gabarits et autres réclames déguisées des entreprises et pour lesquelles un permis est nécessaire, ce que Dexia ne semblerait pas avoir demandé, doit faire l’objet d’une politique restrictive.