Logement — Publié le 19 juin 2007

Le logement perd du terrain : Bilan d'une recherche action sur les terrains à bâtir à Bruxelles.

Il n’y a pas de fatalité à Bruxelles : un logement pour tous est une perspective envisageable. Mieux, les outils législatifs sont en place et des terrains disponibles existent. Les moyens sont insuffisants ? La Région n’a jamais misé autant d’argent sur un plan de logement et des partenariats public-privé fonctionnent ailleurs. Deux obstacles semblent pourtant insurmontables pour résoudre la crise du logement :
- l’absence de volonté politique et de vision sociale forte de la part du gouvernement. Tant que le logement ne deviendra pas une priorité publique absolue, il restera cantonné dans le rôle d’objet de spéculation et d’investissement.
- l’absence de maîtrise des outils mis à disposition des pouvoirs publics et des propriétaires privés. Une information et des formations sur les outils disponibles devraient être délivrées aux propriétaires privés et aux membres des services
urbanistiques des communes.

Articles connexes