Espace Public — Publié le 26 octobre 2017

Avis de l’ARAU sur le projet de modification du PRAS relatif au projet de métro Nord-Sud

Observations et réclamations de l’Atelier de recherche et d’action urbaines dans le cadre de l’enquête publique portant sur le projet de modification partielle du plan régional d’affectation du sol (PRAS) relatif à la liaison de transport en commun souterraine Nord-Sud et le rapport sur les incidences environnementales

En raison :

  • des incidences négatives du projet de nouvelle ligne de métro Nord-Sud en matière de mobilité, de coût, d’impact des chantiers, d’impact sur les espaces publics ;
  • de l’absence d’une étude globale portant sur l’ensemble du projet de nouvelle ligne de métro Nord-Sud et ses incidences (absence d’analyse budgétaire, absence d’analyse « coûts-bénéfices » pour la mobilité, absence d’analyse suffisamment approfondie des alternatives, etc.) ;
  • de l’information du public insuffisante, lacunaire et parcellaire ;
  • du fait que les considérations introductives de l’arrêté du Gouvernement sont basées sur un postulat (une baisse de la pression automobile) infirmé par le RIE ;

L’ARAU demande au Gouvernement de renoncer à cette modification du PRAS. Les alternatives au projet de métro Nord, moins coûteuses, plus faciles et rapides à mettre en œuvre et moins « impactantes » pour les habitants et les usagers de la STIB, ne demandent pas de modification du PRAS pour être réalisées.

L’ARAU demande une audition des associations ARAU, BRAL et IEB et des différents groupes d’habitants mobilisés devant la commission infrastructure du Parlement bruxellois.

Articles connexes