Tous les articles concernant Musées royaux des Beaux-Arts

MusĂ©es Royaux des Beaux-Arts : la RĂ©gie des BĂątiments de l’État et l’État sont responsables. (5 dĂ©cembre 2013)

Les travaux de couverture du puits de lumière de feu le Musée d’Art Moderne, destinés à abriter le Musée fin-de-siècle, ont été bâclés, entraînant la fermeture de l’exposition « Rogier van der Weyden ». Cette catastrophe ne doit pas occulter la responsabilité de la Régie des bâtiments de l’État, propriétaire des lieux, et celle de l’État, face...

Bruxelles-Bilbao, mĂȘme combat ? (31 janvier 2012)

Tout projet de nouveau musée doit d’abord faire l’objet d’un débat public dans lequel le point de vue régional doit s’affirmer L’ARAU s’étonne que la Région laisse faire les choses à l’envers : laisser imposer une implantation dans les esprits avant de débattre du projet culturel, social, et urbanistique. La Région a elle-même perçu les enjeux des projets culturels, comme elle l...

L’ARAU pour la gratuitĂ© mensuelle du 1er dimanche du mois (20 dĂ©cembre 2011)

Quelle est la place du musée dans la société ? Michel Draguet, conservateur des Musées royaux des Beaux-Arts, répondait ainsi en 2005 à la question « Quelle est votre vision du musée »:  « Il faut montrer qu’il appartient au public. Il ne doit pas être un lieu d’exclusion (...) [le musée] peut tirer les gens vers le haut. Je suis issu d’un milieu modeste et le musée a été...

Plus de respect pour les visiteurs de nos musées fédéraux (14 novembre 2011)

Au Fédéral, pour la prochaine déclaration gouvernementale, les revendications fleurissent. Dans le domaine culturel, comme il n’existe aucune association d’usagers d'envergure, ce sont surtout les « professionnels » qui s’expriment, notamment en ce qui concerne la disparition du Musée d’Art Moderne ou la façon dont les directions de ces institutions doivent être coordonnées ou pas. La ministre dialogue par pre...

Ceci n'est pas un site classé. Stop au Magritte-Marketing contre le patrimoine. (28 mai 2009)

Personne ne peut échapper pour le moment au rouleau compresseur du Magrittemarketing mis en oeuvre par les Musées royaux des Beaux-Arts. Signe des temps : l’État rechigne à investir dans les musées (les collections permanentes sont fermées à cause de travaux qui s’éternisent) sauf s’ils sont rentables. On vend donc du Magritte comme de la poudre à lessiver.

Les Musées royaux des Beaux-Arts se moquent du patrimoine de Bruxelles ! (9 juin 2006)

Le quartier de la place Royale est depuis longtemps soumis à la pression des musées fédéraux qui cherchent à s’y étendre et à se montrer. Ces derniers mois, la volonté d’y créer une zone culturelle étanche à toute forme de vie urbaine et de réglementation s’est traduite par des initiatives et des déclarations dans le chef des responsables des autorités publiques et des instituti...

Suivez-nous