Catégorie: Patrimoine

PPAS Pachéco : la Ville de Bruxelles sert les promoteurs sur un plateau d'argent (11 octobre 2010)

Ce projet de PPAS, élaboré par la Ville de Bruxelles, est la traduction des options retenues dans le schéma directeur précisées dans un arrêté du Gouvernement bruxellois en 2007 : on conserve la philosophie moderniste du site et on la truffe des projets de son propriétaire actuel, le consortium Immobel-Breevast.

Eglise du GesĂč : le landerneau politique bruxellois s'empresse de cirer les bottes du promoteur qui a fautĂ© (2 juillet 2010)

Suite aux déclarations des Secrétaires d’État au logement, Christos Doulkeridis, et à l’Urbanisme, Emir Kir, parues dans Le Soir de ce vendredi 2 juillet sur l’annulation par le Conseil d’État du permis d’urbanisme pour le projet d’hôtel sur le site du Gésu, rue Royale à Saint-Josse, les requérants ARAU, IEB et un riverain rappellent les faits.

Les pavés bruxellois (25 juin 2010)

Analyse de l'ARAU sur le phénomène de la disparition d'un patrimoine urbain à partir d'un courrier à l'UNESCO. L'ARAU estime que les pouvoirs publics peuvent décider, au terme d'un débat public, de proposer une approche cohérente d'aménagement en fonction du contexte urbain et des usages mais qu'en aucun cas l'aménagement des espaces publics ne doit être dicté par des intérêts particuliers.

Places des Martyrs : le martyre continue... (17 juin 2010)

A la fin des années 80, un promoteur, DEKA, rachète entre autres les quatre immeubles situés place des Martyrs, 1-4 – puis l'angle rue Saint-Michel, 41, avec l'intention d'y aménager un hôtel. Les façades et les toitures sont classées (depuis 1963), les contraintes patrimoniales sont connues. C'est même une des motivations du promoteur : tirer parti de la plus-value patrimoniale de cet écrin d'exception afin de promouvoir un h...

Saint-Nicolas des hÎteliers : démolition providentielle rue Royale, 191 à Saint-Josse (7 décembre 2009)

L’ARAU intervient pour s’interroger sur le calendrier de réalisation, soulignant la démolition inattendue le jour de l’enquête publique, à seulement quelques jours de la commission de concertation, en exécution d’un arrêté de démolition pris trois mois auparavant qui requérait pourtant une démolition immédiate. L’ARAU exige la reconstruction en pristin état.

Plaisirs d'hiver dans un décor en ruine ! (4 décembre 2009)

Il existe des immeubles laissés à l’état d’abandon qui ne font plus guère parler d’eux, faute d’actualité, mais qui continuent à se dégrader malgré la protection patrimoniale dont ils bénéficient. Le 62 quai aux Briques est de ceux-là bien qu’il s’inscrive, en toile de fond, des « Plaisirs d’hiver » auquel il offre le triste décor de la bruxellisation toujo...

Rue BrĂ©derode - rue de la PĂ©piniĂšre : le Conseil d'État a donnĂ© raison aux habitants. Que fait la Fondation Roi Baudouin ? (23 juin 2009)

Les immeubles n° 36-40 de la rue de la Pépinière et n° 27-29 de la rue Bréderode, derrière le Palais royal, pourrissent depuis 15 ans sans que ses propriétaires successifs – la Donation Royale et depuis le début 2008, la Fondation Roi Baudouin – ne prennent des mesures pour les sauvegarder. En 2002, des tuiles sont tombées devant un piéton. Depuis, des filets ont été posés pour empêcher la c...

Ceci n'est pas un site classé. Stop au Magritte-Marketing contre le patrimoine. (28 mai 2009)

Personne ne peut échapper pour le moment au rouleau compresseur du Magrittemarketing mis en oeuvre par les Musées royaux des Beaux-Arts. Signe des temps : l’État rechigne à investir dans les musées (les collections permanentes sont fermées à cause de travaux qui s’éternisent) sauf s’ils sont rentables. On vend donc du Magritte comme de la poudre à lessiver.

Suivez-nous