Catégorie: Patrimoine

Rue BrĂ©derode - rue de la PĂ©piniĂšre : le Conseil d'État a donnĂ© raison aux habitants. Que fait la Fondation Roi Baudouin ? (23 juin 2009)

Les immeubles n° 36-40 de la rue de la Pépinière et n° 27-29 de la rue Bréderode, derrière le Palais royal, pourrissent depuis 15 ans sans que ses propriétaires successifs – la Donation Royale et depuis le début 2008, la Fondation Roi Baudouin – ne prennent des mesures pour les sauvegarder. En 2002, des tuiles sont tombées devant un piéton. Depuis, des filets ont été posés pour empêcher la c...

Ceci n'est pas un site classé. Stop au Magritte-Marketing contre le patrimoine. (28 mai 2009)

Personne ne peut échapper pour le moment au rouleau compresseur du Magrittemarketing mis en oeuvre par les Musées royaux des Beaux-Arts. Signe des temps : l’État rechigne à investir dans les musées (les collections permanentes sont fermées à cause de travaux qui s’éternisent) sauf s’ils sont rentables. On vend donc du Magritte comme de la poudre à lessiver.

Nouveau projet ProWinko, avenue Louise, 32-46 : bravo pour le patrimoine, attention aux logements (31 mars 2009)

Les actions de presse de l’ARAU et de PLACE LOUISE, la procédure de classement initiée par l’ARAU et les avis négatifs de la Commune et du Conseil socio-économique national ont eu raison du premier projet de ProWinko sur l’immeuble 32-46 de l’avenueLouise. Cet épisode lui a donné matière à réfléchir. Le nouveau projet déposé par Quinto Services, pour le compte de ProWinko, respecte dava...

Les commémorations du 11 novembre auront pour cadre dans un environnement urbain sinistré (8 novembre 2008)

La place du Congrès a enfin fait l'objet ces dernières années des attentions des pouvoirs publics. Dans un état préoccupant à la fin des années 1990, la colonne et ses abords ont été nettoyés, rénovés et réaménagés. Il faut dire que la place du Congrès dans son ensemble a été porté sur la liste des sites classés par la Région bruxelloise en 1998. M...

Capital Corner : menace sur la sécurité publique et sur le patrimoine (8 octobre 2008)

Cet immeuble a été construit en 1875 et est totalement défiguré au profit d’une affectation commerciale. Son état ainsi que celui des autres immeubles qui le jouxtent rue des Pierres sont tels qu’ils sont en train de s’effondrer progressivement par le manque d’entretien d'un propriétaire peu scrupuleux. Au point qu’ils deviennent un danger réel pour les passants.

BĂ©tonnage de l'avenue du Port (19 septembre 2008)

L'ARAU constate et déplore que le projet de réaménagement de l'avenue du Port, qui est un très mauvais projet, ait reçu l'aval du Gouvernement, contre l'avis des administrations régionales de l'aménagement du territoire et de l'environnement et contre l'opposition publique exprimée lors de la commission de concertation par les habitants, les associations, les comités de quartiers, les experts en patrimoine industriel...

Îlot SacrĂ© : un espace public Ă  l'abandon - Acte II (17 septembre 2008)

Qu'est-ce qui dans une ville marque le visiteur en premier lieu ? Qu'est-ce qui fera prioritairement d'un séjour un bon ou un mauvais souvenir ? Ce serait la qualité de l'espace public, à en croire le ministre régional en charge de la Mobilité, Pascal Smet, lors de son intervention le 26 août dernier à la journée d'études sur le canal de Bruxelles. Il n'est pas seul à penser ainsi ; onentend communément ce même ...

À l'ombre des ors de la Grand Place, un quartier dans un bien triste Ă©tat - Acte I (26 aoĂ»t 2008)

L'ARAU s'est baladé ces derniers jours dans les rues et ruelles du quartier de l'« Îlot Sacré ». Ce quartier est délimité par les rues du Lombard, du Midi, de l'Écuyer, de la Montagne et de la Madeleine – sans rapport donc avec l'« Îlot sacré » des restaurateurs. L'ARAU s'est glissé dans la peau du promeneur bruxellois ou du touriste partis à la découverte des alentours de la Grand Place, ...

Comment le Gouvernement voudrait organiser le détournement du droit de pétition (11 mars 2008)

Avant-projet de modification du COBAT Le texte actuel contraint le Gouvernement à ouvrir l’enquête de classement suite au dépôt d’une pétition. L’interprétation des habitants est confirmée par la justice. Mais le Gouvernement garde actuellement toujours la décision finale et l’avis de la CRMSpermet d’écarter les demandes fantaisistes. Il n’y a donc pas d’objectivation sérieuse de cet...

Suivez-nous