Pour que Bruxelles soit une ville. 50 ans d’action citoyenne

Pour que Bruxelles soit une ville. 50 ans d’action citoyenne

Entretien avec René Schoonbrodt, cofondateur et ancien président de l’ARAU

Paru dans la revue Tous urbains 2019/3-4 (N° 27-28), pages 34 à 41

« Tous Urbains – On commencera l’entretien par la présentation de l’ARAU. Sur le site de l’association, il est écrit : « l’ARAU est une association d’habitants qui vise à la démocratisation des processus de décision en urbanisme et à la promotion de la qualité de la vie urbaine à travers diverses activités d’éducation permanente. » Pouvez-vous expliciter le sens que vous donnez à l’idée de « démocratisation » de l’action publique ?
René Schoonbrodt – Parler de la ville signifie avoir en tête les deux dimensions : le niveau quotidien (soit la politique intramuros) et la politique extérieure, c’est-àdire la relation de la totalité de la ville avec l’environnement politique que représente l’État belge. Notre idée dans les années 1970 était qu’il fallait, d’une part, que l’État reconnaisse la région urbaine de Bruxelles comme constitutive de l’État fédéral et, d’autre part, démocratiser les processus de décision à l’intérieur de la ville. À l’époque, la politique de mobilité à Bruxelles relevait de l’État fédéral. Donc il y a deux objectifs : arracher des mains de l’État fédéral toutes les compétences sur les matières qui fondent la ville et fonder celle-ci sur la participation active des habitants. Passer d’un état central à une forme de fédéralisme n’est pas une mince affaire car l’équation a de multiples entrées : tenir compte des langues, des relations de classes… Mais, enfin, la Région de Bruxelles a aujourd’hui trente années d’une existence difficile mais assurée.
Assurer simultanément la construction de l’« autonomie » de la ville-région (dix-neuf communes – 1,2 million d’habitants) et la poursuite de l’idéal démocratique est vécu comme une tension permanente car on se heurte à l’euphorie des années 1960 qui empêche de saisir la signification des évolutions économiques et des bouleversements urbains… »

Se procurer l’article

Partager sur les réseaux sociaux