Repenser la chaussée, faire revivre le bois

Ateliers autour de la chaussée de Waterloo et du bois de la Cambre : usages, mobilité(s) et urbanité
Les jeudis 26 novembre et 3 décembre (9h30-12h30)

DSC04017-scaled.jpg

Introduction

A l’annonce de la fermeture du bois de la Cambre au trafic automobile, l’ARAU a clairement pris position en faveur de cette mesure qui constitue une avancée pour les Bruxellois : amélioration de la qualité de l’air, diminution des nuisances sonores, élargissement de l’espace dédié aux mobilités actives, etc… : le bois de la Cambre est un parc, pas une autoroute !

Suite à une récente décision de justice, la Ville de Bruxelles est contrainte de rouvrir le bois à la circulation automobile. Il est essentiel de se mobiliser contre ce retour en arrière !
L’ARAU organise ces jeudis 26/11/20 et 03/12/20 deux ateliers (sous forme de vidéoconférences) afin d’avancer des propositions pour un bois libéré de la voiture et une chaussée de Waterloo plus accueillante pour les piétons, cyclistes et usagers des transports en commun.

Il s’agira d’établir des diagnostics et de développer ces propositions en compagnie de représentants de comités de quartiers, du secteur associatif, mais aussi de chercheurs universitaires et de professionnels de la ville qui veulent faire avancer Bruxelles.

Ateliers