Toutes nos analyses

La Fondation Roi Baudouin noie le poisson ! (11 mai 2011)

Enfin un projet de logement rue Brederode, rue de la Pépinière mais la Fondation Roi Baudouin noie le poisson en essayant de régulariser deux logements en bureaux. Nouveau recours en vue contre le projet de la Fondation Roi Baudouin ? Non, si elle modifie le projet pour assurer sa compatibilité avec le logement existant...La Ville doit maintenir sa position pour protéger le patrimoine et l’habitat.

Le palais de Justice doit ĂȘtre rentable ! (4 avril 2011)

C'est l'avis de la Régie des Bâtiments de l'État. Singulière position, quand on sait que l'État paie 20 millions d'euros de loyers par an au privé suite aux déménagements désordonnés qui ont vidé le Palais, dont le coût est amorti depuis longtemps. Si l'État avait, depuis 30 ans, assumé ses responsabilités en matière d'entretien du Palais, on n'en serait peut-être pas là....

«La ville est un lieu qui produit plus que le lieu.» (18 mars 2011)

La ville est l’agglomération de corps : bâtiments et humains. Cette agglomération produit davantage que ce qui est voulu au départ : le rassemblement de spécialistes (comme l’écrit Platon) : savetier, boucher, forgeron, plaideur… liés entre eux dans le but de répondre avec efficacité aux besoins des uns et des autres. La ville est produite pour produire du lien social nécessaire, économique. Mais, d...

Petite chronique du ghetto européen à son apogée (1 décembre 2010)

L’actualité et l’agenda de la Région de Bruxelles-Capitale, qui multiplie les initiatives visant à transformer le périmètre dit « quartier européen » à plus ou moins brève échéance, imposent une réflexion sur les propositions de l’ARAU pour faire évoluer ce quartier vers un quartier de ville mélangé, intégré dans une ville où les d...

PPAS Pachéco : la Ville de Bruxelles sert les promoteurs sur un plateau d'argent (11 octobre 2010)

Ce projet de PPAS, élaboré par la Ville de Bruxelles, est la traduction des options retenues dans le schéma directeur précisées dans un arrêté du Gouvernement bruxellois en 2007 : on conserve la philosophie moderniste du site et on la truffe des projets de son propriétaire actuel, le consortium Immobel-Breevast.

Suivez-nous